Les Obsédés Textuels

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Marguerite Duras de Romane Fostier. Folio Biographies

Fostier.jpgMarguerite Duras occupe une place très à part dans la littérature du XXe siècle. C'est en partie ce que Romane Fostier, dans cette biographie passionnante et ramassée, tente de démontrer. Fille d'une enseignante atypique au nom de jeune fille prophétique : Mme Obscur, Marguerite née en 1914 passe sa jeunesse entre la campagne française et l'Indochine qui la marquera durablement.

Lire la suite...

Elsa Mon Amour de Simonetta Greggio. Flammarion

Greggio.jpg"Moravia est un excellent écrivain mais sa femme Elsa Morante est un génie" Cette appréciation d’un critique italien résume parfaitement ce qui présidait aux relations tumultueuses que Moravia et Morante entretinrent pendant quarante ans. En effet, entre Elsa Morante et celui qu’elle appela indéfectiblement son mari régna très vite un climat de franche hostilité qui pourtant ne compromit jamais l’estime et l’admiration qu’ils se portaient.

Lire la suite...

Désintégration de Emmanuelle Richard. L'Olivier

E._Richard.jpg Pauvre comme job...

Roman asymétrique, Désintégration est un texte rageur et explosif duquel émane des relents de sourde catastrophe. Roman rap au flow tendu et chargé d’amertume, il prend des allures de combat de rue des émotions et de kravmaga social. A l’instar de Virginie Despentes des débuts, de Claire Castillon à son meilleur ou de Lize Spit la révélation belge...,

Lire la suite...

Dégradation de Benjamin Myers. Le Seuil

Myers.jpgPremier livre de Benjamin Myers à être traduit en français, Dégradation creuse le sillon noir des polars horrifiques et ténébreux qu’ont tracé avant lui Robin Cook, John Connelly, Sam Millar ou David Peace. Le même David Peace qui, avec son écrasant Quatuor du Yorkshire (1974,1977, 1980 et 1983), posait les bases d’un nouveau polar britannique et qui semble avoir directement influencé Myers autant par le choix du Yorkshire comme théâtre d’opération que le portrait glaçant d’un criminel borderline couvert par des autorités – réelles ou occultes – corrompues jusqu’à l’os.

Lire la suite...

Balles Perdues de Jennifer Clement. Flammarion

Clement.jpeg"Ma mère était comme deux cents grammes de sucre en poudre. On pouvait toujours l’emprunter si on en avait besoin, comme on emprunte du sucre à sa voisine". Ainsi commence Balles Perdues' le dernier roman de Jennifer Clement essentiellement basé sur l’empathie et la pureté des sentiments. Nous avions laissé l’auteure il y a deux ans avec le très remarqué La Veuve Basquiat

Lire la suite...

Hool de Philipp Winkler. Fleuve Editions

Winkler2.jpgHool nous dit-on a fait un malheur en Allemagne et va se voir bientôt porté au cinéma. Il rejoindra ainsi Hooligans sorti en 2006 qui raconte les histoires pathétiques et violentes d’un carré de hooligans de West Ham. Après l’Angleterre, sa terre de prédilection, le hooliganisme a gagné l’ensemble des pays anglo-saxons et slaves en désertant au fur et à mesure les stades – où il est sévèrement réprimé - pour des "fights" (combats de rue) organisés par les protagonistes eux-mêmes en amont des matchs.

Lire la suite...

Le Mauvais Chemin de Mikel Santiago. Actes Sud

Santiago.jpgPublié par Actes Sud chez Actes Noir, Le Mauvais Chemin fait figure d’exception dans un catalogue ouvert traditionnellement aux polars et aux thrillers plutôt "haut de gamme". En effet, l’éditeur historique de la saga Millenium fait habituellement dans le roman policier littéraire et pointu alors que Le Mauvais Chemin est plutôt désinvolte quant au style et à l’intrigue – tous deux franchement décontractés. Mikel Santiago fait partie de cette nouvelle génération d’artistes espagnols qui font fureur dans les films d’effroi et les polars horrifiques.

Lire la suite...

Passage des Ombres de Arnaldur Indridason. Métailié

Indridason6.jpgArnaldur Indridason, grand maître du polar islandais, clôture en beauté avec Passage des Ombres sa Trilogie des Ombres. Avec ces trois passionnants romans, il nous a entrainés dans l’Islande des années de guerre occupée par l’armée britannique puis par les américains qui prirent le relais - casernés en face du Danemark alors sous autorité allemande. Le schéma narratif n’a guère changé d’un roman l’autre. Deux enquêtes criminelles parallèles serpentent dans un Reykjavik qui n’a pas encore vraiment choisi son destin mais qui ne tardera pas à devenir la capitale de la jeune république d’Islande.

Lire la suite...

Hitler, Les Années Obscures de Ernst Hanfstaengl. Perrin

Hanfstaengl.jpg"On pourrait à juste titre me demander pourquoi, en dépit des inquiétudes que m’inspiraient Hitler et son entourage, j’ai si longtemps continué à m’associer à leurs actions." En effet, à la lecture de ces mémoires passionnantes parues une première fois en 1967 et présentées ici par Jean-Paul Bled spécialiste du IIIe Reich, on découvre en Ernst Hanfstaengl un homme pétri de culture, musicien et amateur d’art reconnu, aux visées humanistes et à la largeur d’esprit incontestable.

Lire la suite...

Les Fantômes de Manhattan de R. J. Ellory. Sonatine

Ellory4.jpgNe nous méprenons pas, Les Fantômes de Manhattan n’est en aucune façon le nouveau roman de R. J. Ellory. En revanche, il est bien le dernier traduit par les éditions Sonatine dont Arnaud Hofmarcher levait le voile, à l’occasion de l’interview qu’il nous avait accordée, sur leur politique de publication concernant certaines des grandes signatures du catalogue – connues ou non (Gerald Seymour par exemple). A vrai dire, Les Fantômes de Manhattan date de 2003 et constitue la deuxième parution de l’auteur de Vendetta et des Anonymes.

Lire la suite...

Bleu de Prusse de Philip Kerr. Le Seuil

Kerr6.jpgLe 23 mars dernier disparaissait Philip Kerr, emporté par un cancer fulgurant à l’âge de 62 ans. Cet écrivain brillant et prolifique a connu la gloire avec les aventures de son héros fétiche Bernie Gunther inspecteur de police dans l’Allemagne nazie sans pour autant la cautionner. L’auteur – graphomane invétéré – a laissé deux opus de la série des Bernie Gunther dont ce Bleu de Prusse qui marque ainsi la douzième et avant dernière enquête du célèbre Kommissar traduite par Jean Esh et parfaitement fidèle aux copies de Philippe Bonnet.

Lire la suite...

La France Underground de Serge Loupien. Rivages / La Chienlit de Marc Alavarado. Éditions du Layeur

Loupien3.jpgAlvarado3.jpgRock Mai Baby...

L’anniversaire des 50 ans de Mai 68 donne lieu à de nombreuses publications la plupart politiques et sociales reprenant les enjeux majeurs de cette contestation historique. Toutefois, la contre-culture n’est pas en reste et parmi les ouvrages parus nous en avons sélectionné deux qui apparaissent comme incontournables à qui veut appréhender ou revivre le foisonnement culturel que généra la fin des sixties.

Lire la suite...

Le Temps des Tourments de John Connolly. Presses de la Cité

Connolly4.jpgDéfinitivement marqué – moralement et physiquement – par son expérience de mort imminente vécue dans Sous l’Emprise des Ombres (2015), Charlie Parker, après les évènements de Boreas où il a eu maille à partir avec d’anciens nazis (Le Chant des Dunes. 2016), resserre, au début de cette nouvelle enquête, son emprise sur le Collectionneur et met à jour les activités meurtrières et pédophiles de l’Homme Gris qu’il livre au FBI.

Lire la suite...

L'Eté de la Haine de David Means. Gallimard

Means.jpgQuand on se plonge dans beaucoup de romans américains post Nabokov ou Roth, on se heurte à une montagne de mots, on doit faire face à un flot ininterrompu de sentiments et d’émotions et, bien souvent, on est contraint de chercher son chemin dans le parcours labyrinthique du schéma narratif lui-même. A vrai dire, tout bon romancier américain est une sorte de penseur avant d’être un simple écrivain.

Lire la suite...

Confession de Richard Montanari. Cherche Midi

montanari5.jpgComme John Sanford avec Saint Paul ou George Pelecanos avec Washington, Richard Montanari situe invariablement ses romans à Philadelphie où exercent depuis une quinzaine d’années son duo d’enquêteurs Jessica Balzano/David Byrne. Jessica nommée de fraiche date au bureau du procureur et Kevin qui se heurte toujours aux vices du monde se trouvent confrontés à une série de meurtres violents perpétrés sur des victimes que rien à priori ne rapproche.

Lire la suite...

Bon Scott : The Last Highway de Jesse Fink. Le Castor Astral

Fink.jpgLe Bon, la Chute et les Bruyants…

L’année 1980 vit disparaitre avec John Bonham et Bon Scott deux super stars du rock emportées par leur addiction à l’alcool. L’un comme l’autre passaient leur temps à s’enivrer sans que leur entourage n’y fasse obstacle. Alcool, drogue et rock étant alors intimement liés on laissa ces deux phénomènes courir à leur perte comme Keith Moon deux ans auparavant.

Lire la suite...

Nuit Sans Fin de Preston & Child. L'Archipel

LP7.jpgInitialement nous avions prévu d’accompagner cette chronique d’une interview de Douglas Preston présent en avril aux Quais du Polar de Lyon. Nous lui avions transmis via son service de presse les questions que l’on se pose sur son travail et celui de son compère Lincoln Child autour des aventures du célèbre et déroutant inspecteur Aloysius Pendergast. Après quinze jours d’attente, on nous a fait savoir que notre interview resterait sans réponse quand Harlan Coben nous en a accordé trois en sept ans ! Dont acte. Revenons à ce 17e opus des enquêtes de Pendergast.

Lire la suite...

BettieBook de Frédéric Ciriez. Verticales

Ciriez.jpgNous sommes dans le futur. Un futur très proche. 2021/2022… Stéphane Sorge est critique littéraire. Reconnu dans son métier, il est plutôt old school dans son organisation de travail. Il n’a jamais – à regret – intégré une rédaction qui lui aurait assuré des revenus fixes et une certaine stabilité dans un métier en crise depuis des lustres.

Lire la suite...

Marseille Confidential de François Thomazeau. Plon

'Thomazeau.jpgEntre les mouvements émeutiers des ligues d’extrême droite de février 1934 à Paris et l’avènement du Front Populaire en 1936, Marseille subit une intense agitation à quelques mois des élections qui promettent avec la victoire des « rouges » une inversion des rapports de force et des puissances d’intérêt dans la cité phocéenne. La vie politique est ici, comme nulle part ailleurs, étroitement imbriquée avec les agissements de la pègre locale.

Lire la suite...

Dos Au Mur de Nicolas Rey. Au Diable Vauvert

Rey3.jpgOn a toujours eu un faible pour Nicolas Rey. Il y a vingt ans, cet auteur irrévérencieux et racé avait tout pour devenir une star des lettres françaises. Un physique avantageux, une verve brillante et caustique, des amis dévoués et utiles et une écriture souple, nourrie d’auto dérision et auto fictionnelle comme on aimait la pratiquer au tout début du siècle.

Lire la suite...

- page 1 de 11